Plus de 500 fid�les sur le parvis de la cath�drale. Version imprimable Sugg�rer par mail

Amiens_20_03_08_17.jpg "Voilà 5 mois que nous sommes à la rue ! Nous nous demandons si la charité, tout comme l'ouverture et le partage - vocabulaire magique - ne sont finalement pas que de vains mots, une feuille de vigne pour cacher la pauvreté spirituelle, des mots tout juste utiles à faire des déclarations épiscopales, mais qui ne sont pas appelés à être suivis d'effets... "

C'est en ces termes que s'est exprimé M. l'abbé Lorber au début de son sermon, puis de s'étendre plus longuement sur la patience chrétienne.

Pendant ce temps, dans la cathédrale, était lu un communiqué pour préciser que les traditionalistes qui célèbrent sur le parvis ne sont pas en communion avec le pape et l'évêque, ce qui explique la position de refus de l'évêque.

Point d'orgue de toute cette affaire, ce dimanche matin, un groupe d'Australiens anglicans a pu célébrer dans son rite à la cathédrale, pendant que nous célébrions à la rue… L'évêque d'Amiens aurait subitement décrété que les Anglicans sont – par un tour de passe-passe – en communion avec le pape Benoît XVI ?

Quand la contradiction atteint de tels sommets, tout commentaire devient superflu.

 
< Pr�c�dent   Suivant >
 
Blog « Amiens, des catholiques à la rue »