La messe du 9 d�cembre Version imprimable Sugg�rer par mail
En ce 2e dimanche de l'Avent, ce sont 200 fidèles d'Amiens et de ses environs qui ont assisté à la messe célébrée devant l'église St-Germain. Ils n'ont pas été épargnés par le vent et le froid. Leur présence courageuse a manifesté une fois de plus leur détermination dans une situation incompréhensible en raison de l'absence totale de dialogue de la part de l'évêque Mgr Bouilleret.


Dans son sermon, M. l'abbé Bernard Lorber a évoqué l'ouverture des cœurs à la grâce de l'Incarnation:
"Bientôt retentiront les grandes antiennes de l’Avent en l’honneur du Sauveur : « O clavis David et sceptrum domus Israel, ô Clef de David et sceptre de la maison d’Israël, qui ouvrez, sans que personne ne puisse fermer…" ouvrez nos cœurs à la grâce, ouvrez nos cœurs à votre volonté.
Bien sûr, nous pourrions faire une analogie facile, qui  ne serait pas fausse, en parlant de clés, on pourrait y voir des clés d'églises, "ouvrez sans que personne ne puisse fermer", cette prière ne serait ni fausse, ni vaine.


Mais la première porte à ouvrir est celle de notre cœur. Notre Seigneur veut notre bien; c'est trop peu d'ailleurs qu'il veut notre bien; Il veut notre bonheur, un bonheur immense, sans fin, éternel. Mais quand Il est venu dans la crèche, dans la nudité et le froid, c'est pour nous montrer que ce bonheur n'est pas celui d'ici bàs. Comme le disait la Vierge à Ste Bernadette: "Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l'autre".


Comprendre cette vérité, c'est ouvrir son esprit à la parole de Dieu, c'est ouvrir son cœur à la grâce de Dieu. Et si nos mains sont glacées aujourd'hui par ce vent froid, demandons que le cœur soit chaud sinon nous ne comprendrons pas cet enfant qui va venir dans quelques jours, sinon nous ne comprendrons pas ce qu'il veut nous dire. St Bernard nous dit: "Un coeur de glace ne peut comprendre une parole de feu".


Après le réchauffement des âmes, celui du corps; le vin chaud fut servi après la messe, à la grande satisfaction de tout le monde.


Rendez-vous est donné pour dimanche prochain 16 décembre à 10h00 sur la place de la cathédrale, afin d'y formuler notre demande de manière instante: "Un toit pour la nuit de Noël!"

 
< Pr�c�dent   Suivant >
 
Blog « Amiens, des catholiques à la rue »